Syndic de copropriété : les erreurs à éviter

erreurs syndic

Le syndic de copropriété est la personne chargée d’exécuter les dispositions du règlement de copropriété ainsi que des décisions de l’assemblée générale. En tant que mandataire du syndicat de copropriété, il s’occupe de la gestion administrative et financière. En d’autres termes, il assure toutes les missions relatives à l’immeuble. C’est un métier réglementé par la loi Hoguet du 02 juillet 1970.
Vivre en copropriété devient une pratique courante, notamment dans les grandes villes. Si l’on tient à vivre tranquillement dans ce style d’habitat, il y a certaines règles à respecter, et surtout des choses à ne pas faire. En outre, toute transaction immobilière implique la connaissance de vos droits par rapport à l’achat ou la vente.

Ignorer les frais d’assurance

La copropriété est assurée par deux contrats d’assurance : un pour le copropriétaire et un autre collectif pour le syndicat. Le premier vise à assurer les biens et les meubles des propriétaires de copropriétés tandis que le second couvre les espaces communs des occupants tels que les couloirs, la cage d’escalier, la toiture, les murs, les fenêtres et les installations d’origine comme les placards et les armoires encastrés dans les différentes pièces de l’appartement.
La plupart du temps, les copropriétaires ignorent les frais d’assurance dans le contrat, ce qu’il faut pourtant connaître. Tous les concernés doivent s’informer sur la somme à acquitter auprès des dirigeants du syndicat de copropriété. C’est d’ailleurs l’erreur la plus fréquente commise. En principe, on devrait faire évaluer régulièrement un habitat pour déterminer la valeur de la reconstruction du bien immobilier.

Refuser d’acquitter les frais de condos mensuels

A chaque fin du mois, il faut verser une certaine somme pour l’entretien de l’immeuble – les frais étant appelés tours à condo – mais aussi pour les éventuels travaux. Beaucoup de copropriétaires refusent de s’en acquitter ou cherchent à diminuer le montant. Il est pourtant à noter que sans ces frais de condos mensuels, il sera impossible de conserver le bien immobilier en bon état pour qu’il soit opérationnel. Les frais de copropriétés vont servir à payer les travaux d’entretien comme la peinture des parties communes, le lavage des fenêtres et le déneigement à la saison hivernale.

Négliger l’existence d’un plan d’entretien

Outre le versement des fonds pour l’entretien de l’immeuble, un carnet d’entretien sera indispensable pour noter tous les renseignements nécessaires, à savoir la description technique, l’année de construction ainsi que tous les travaux qui ont été menés. Or, il se trouve que tous les copropriétaires ne sont pas au courant de l’existence d’un carnet d’entretien. C’est en quelque sorte un suivi, voire un dossier, qui regroupe les informations importantes, et même si les administrateurs changent au fil des années, le principal sera noté dans le carnet. Puis, un immeuble mal entretenu aura du mal à trouver un assureur.
Il suffit d’engager le bon syndic de copropriété pour gouverner l’ensemble de la copropriété en bonne et due forme. Il ne manquera pas de veiller au bon fonctionnement de l’immeuble en toutes circonstances. Qu’il soit professionnel ou non-professionnel, tant qu’il a été choisi par l’assemblée générale pour orchestrer l’entretien de l’immeuble, il se doit de jouer son rôle d’administrateur.

You Might Also Like